Exposants

1 : Connaître sa clientèle
  1. L’objectif d’un salon est de satisfaire à la fois les besoins des exposants et ceux des visiteurs.

    Dans le cas d’un salon d’information scolaire, il peut être tentant pour un exposant de donner le plus d’information possible au plus grand nombre d’élèves possible. Or, cette façon d’aborder les visiteurs demande énormément d’énergie pour peu de résultats, et en gardant un même élève trop longtemps, l’exposant risque d’être indisponible lorsqu’un autre élève intéressé passe devant le stand. Enfin, un exposant qui tente de « vendre » son programme à tout prix risque d’être perçu comme « agressif » par les élèves.

    Qui est ma clientèle actuelle?

    Avant de participer à un salon, il est pertinent d’effectuer une rencontre préalable avec les jeunes qui étudient actuellement dans votre programme pour cibler certaines caractéristiques qui pourraient s’avérer être révélatrices du profil-type de vos élèves. Sans s’avérer infaillibles, ces indices peuvent orienter les questions que vous poserez aux visiteurs. Convoquez vos collègues à vous pencher sur la question, et invitez quelques élèves à une discussion! Habituellement, ils prennent part à ce processus avec plaisir. Une fois que vous aurez ciblé quelques caractéristiques-clé, vous pourrez les rechercher auprès de vos visiteurs.

    Le bon élève dans le bon programme

    Une des meilleures façons de savoir si l’élève à qui on a affaire correspond au profil recherché, c’est de lui poser des questions. Ainsi, l’exposant saura rapidement s’il faut lui accorder du temps ou non.

    Voici quelques questions de base à poser aux élèves qui visitent votre stand :

    • En quelle année est-il? (Préparez des informations plus générales à transmettre aux élèves de 3e et 4e secondaire : les élèves doivent faire des choix déterminants pour le reste de leur parcours scolaire dès la 3e secondaire, par exemple en mathématiques, sciences, etc.)
    • A-t-il fait un choix de programme? Si non, y a-t-il un secteur qui lui semble plus intéressant? Quelles sont ses matières préférées à l’école? Préparez des questions qui vous permettront de reconnaître les caractéristiques de vos élèves actuels.
    • Est-il intéressé par des études supérieures?
    • Connaît-il bien les différents types de formation (DEP, DEC préuniversitaire ou technique, baccalauréat)?
2 : Aller droit au but
  1. Lorsqu’on a rencontré un visiteur intéressé dans un salon, une intervention efficace devrait durer entre 1 et 5 minutes.

    Une fois que vous avez décelé un candidat potentiel, évaluez quels sont les besoins de l’élève quant aux renseignements qu’il recherche :

    • Que connaît-il déjà du programme ou du secteur d’activités?
    • A-t-il des questions précises auxquelles il aimerait avoir réponse?
    • Est-il au courant des préalables, des débouchés?

    Encore une fois, une bonne préparation vous rendra plus efficace :

    • Dressez la liste des 5 questions les plus fréquemment posées
    • Entendez-vous en équipe pour les meilleures réponses (10 à 15 secondes)
    • Préparer une brève présentation générale (30 secondes)
      • Quel établissement de formation représentez-vous?
      • En quelques mots, en quoi consiste votre programme?
      • Quels sont les débouchés?
      • Quels sont les préalables?
      • Remettez-lui la documentation disponible.

    Il n’est pas nécessaire de vous attarder : non seulement vous risquez de laisser passer d’autres élèves potentiellement intéressés, mais les chances sont grandes pour que l’élève s’impatiente. Dès que vous sentez que son intérêt diminue (il regarde ailleurs, il prend la documentation en disant qu’il va regarder, etc.), laissez-le partir en l’invitant à revenir s’il a d’autres questions.

3 : La bonne attitude
  1. L’objectif d’un salon est de laisser une image positive de votre programme et de votre établissement dans l’esprit de l’élève afin qu’il ressente le besoin de revenir chercher plus d’information par la suite. N’oubliez pas : les mauvaises impressions sont difficiles à défaire…

    Bien entendu, il n’est pas si facile d’amener les élèves à s’intéresser à notre programme. Comment faire pour les inciter à s’arrêter à votre stand?

    Entre l’agressivité et la passivité, certains trucs existent pour augmenter votre attractivité. Rien n’est infaillible, mais certaines techniques sont perçues comme plus invitantes, ou encore moins invasives, par les visiteurs :

    • Rester debout, posture « ouverte »
    • Sourire
    • Mettre la table de côté (évitez de créer une « barrière psychologique »; de même, sans la table, vous serez plus proactif et plus alerte)
    • Saluer les visiteurs, leur poser des questions pour cerner leurs « besoins »
    • Ne pas insister s’ils ne s’arrêtent pas (ils reviendront peut-être!)

    À éviter :

    • S’asseoir et attendre…
    • Manger et boire (sauf de l’eau)
    • Parler au téléphone ou « texter »
    • Lire pour passer le temps
    • Laisser le stand désert
    • Utiliser l’espace public ou empiéter sur l’espace des stands voisins (n’oubliez pas celui d’en face)

    Activités « accrocheuses »

    Il est facile de se rabattre sur le fameux « Tirage d’un iPad! » pour susciter l’achalandage à votre stand. Cependant, les activités que vous proposez devraient toujours avoir un lien avec le programme que vous présentez, pour deux raisons :

    1. Le but de votre présence au salon est que l’élève se souvienne du fascinant programme que vous représentez, pas qu’il se souvienne d’avoir participé à dix tirages.
    2. Vous devez rester disponible pour accueillir les élèves qui correspondent au profil que vous recherchez. Si vous passez la journée à distribuer des coupons à tous les visiteurs, vous passerez à côté des élèves qui vous intéressent vraiment.

    Gardez en tête qu’il faut que l’élève ait le goût de s’intéresser à votre stand une fois que « l’accroche » a réussi. Voici quelques suggestions d’activités à organiser pour rendre votre stand attirant pour les élèves, et qui vous permettront par la même occasion de favoriser la conversation et de cibler les visiteurs qui pourraient avoir du succès dans votre programme :

    • Choses à manipuler ou à essayer (microscope, outil, stéthoscope, caméra vidéo ou console de son avec micro, etc.)
    • Énigme à résoudre
    • Tirages de visites guidées de votre programme
    • Jeu d’association…